> À PROPOS DE ... <

La vie est fantastique ...

Du Porto au Languedoc…

La vie est fantastique, ne trouvez-vous pas ? Il y a des rencontres qu’on fait et qui, avant même qu’on ne le sache, vont déterminer le futur, influencer le cours du temps. Voyez ces copains qui se rencontrent sur les bancs de la faculté en 1976 et qui sont bien plus malins à la belotte qu’à la chimie quantique. Leurs occupations d’alors sont : les études, sans trop de zèle, les copains et les festivités estudiantines, beaucoup, et, déjà, la mise en bouteille de vin de Porto acheté en barriques par l’entremise du Père Bruno Delavie (petit clin d’œil). Aucun d’eux ne pouvait alors imaginer que 15 ans plus tard, pris dans le tourbillon d’une vie professionnelle et familiale qui commençait, une autre rencontre décisive dans les garrigues du Languedoc allait les propulser dans le commerce du vin.

Un maître-mot : du plaisir !

A cette époque, il fallait une certaine dose d’optimisme pour proposer des vins du Languedoc, région pour beaucoup encore assimilée à la production de vins de bas de gamme. Quelques vignerons responsables commençaient alors à changer leurs méthodes de culture et à rénover leurs caves en vue de ce qui, de mémoire d’amateur, allait devenir une des plus belles réussites en matière vini-viticole. Année après année, de nouvelles sélections, de nouvelles régions sont venues étoffer une gamme de produits de plus en plus large : Loire, Alsace, Côtes-du-Rhône Méridionales, Bourgogne, Bordelais,… Rien n’a résisté à leur curiosité maladive ; les vignobles ont été sillonnés de long en large, les meilleures caves visitées de fond en comble, les vins découverts et sélectionnés selon le même protocole : dégustation comparative à l’aveugle pour déterminer les cuvées qui allaient remporter tous leurs suffrages, avec toujours ce leitmotiv : une belle histoire à raconter, un produit convivial adapté à chaque circonstance, un rapport prix-plaisir imbattable.

Ouille : mal au dos !!!

Les premiers clients étaient d’abord les amis, et bien vite sont arrivés les amis des amis, etc… Le bouche-à-oreille a fait le reste. De quelques bouteilles importées au début, ce sont maintenant près de 30.000 bouteilles qui passent dans l’entrepôt de la Rue des Ecoles à Angleur. L’espace pourtant agrandi ne suffit parfois pas à entreposer tout ce qui rentre ; c’est un challenge permanent de ranger tout pour que les différentes variétés soient accessibles facilement. Chaque carton qui trouve sa place a nécessité une réflexion pointue sur le management optimal des espaces et des volumes disponibles et, régulièrement, le déplacement d’un paquet d’autres cartons.

20 ans déjà, que le temps passe vite…

Au bout de toutes ces années de pratique menée parallèlement à chacune de leurs activités professionnelles, les compères prennent le temps de poser leurs valises, de contempler le chemin parcouru, de fêter avec les acteurs de cette belle aventure un anniversaire symbolique : 20 ans ! Ces acteurs, ce sont tous les vignerons avec lesquels les compères ont tissé des liens qui, le plus souvent, ont dépassé le lieu commun des bonnes convenances ; il faut plutôt parler de complicité et de camaraderie, de respect mutuel aussi. Par amitié, 20 d’entre eux auront fait le déplacement spécialement pour faire la fête, pour être en communion avec les compères et leurs clients.

… et la passion reste intacte !

Vin passion, Vin découverte, Vin sur Vin. Une devise qui leur colle à la peau et un mot d’ordre : la Passion du Vin. Après toutes ces années, c’est encore avec un regard pétillant de curiosité que chacun des comparses part à la recherche d’un nouveau vin, teste l’évolution d’une bouteille qui a pris quelques années. Aujourd’hui, ils clament fort et haut : 20 sur 20 a 20 ans et 20 vignerons viennent les fêter. Venez donc les rejoindre au Manoir de Péry les 1-2-3 avril prochains.

 

Bernard Routiaux.

 

DU BEAU MONDE POUR LES CHARDONNAYS...

Quelques semaines auparavant, en remettant un soupçon d’ordre dans une bibliothèque bordelique, un capharnaüm de livres et de papiers divers où se côtoient les Traités de Dentisterie Opératoire de Marmasse, mes Actualités Odonto-Stomatologiques, mais aussi le Guide Culinaire dit " L’Escoffier ", une brique de Parker sur les vins de Bourgogne et les dix derniers exemplaires du Guide Hachette des Vins, je suis retombé sur l’ouvrage d’un ami beaucoup trop tôt disparu, avec lequel j’avais vécu de nombreuses joutes dégustatives. Cet ouvrage intitulé "Petit traité d’ampélographie" (*) répertorie par ordre alphabétique quelque 700 cépages européens et est un outil précieux à tout amateur de vin désireux d’approfondir ses connaissances.
 

Du Chardonnay...

A " CHARDONNAY ", on peut lire : " Cépage blanc de la fin de la première époque à débourrement précoce. C’est le cépage des plus grands Bourgogne blancs, qui donne des vins de grande qualité au parfum suave de noisette, puissants à souhait. On le retrouve en Champagne et dans le Jura et, maintenant, en Ardèche [ndlr : cet ouvrage date de 1990]. Malheureusement, il redoute les gelées nocturnes printanières..[ ] PS : On connaît une variété musquée qui est quelque peu cultivée dans la région de Mâcon ; il commence à être cultivé en Italie ;... "

 
 
C’est assez dingue comme tout cela a changé en 10 années puisqu’aujourd’hui, de par le monde, le Chardonnay est sans conteste le cépage blanc le plus cultivé, qu’on le retrouve sur tous les continents et sous toutes les latitudes, et qu’il présente des particularités régionales distinctives en fonction de son lieu de production. J’ai dernièrement assisté à une dégustation comparative de 8 Chardonnays provenant de 8 pays différents. Il s’agissait d’une dégustation à l’aveugle au terme de laquelle on demandait à chacun une cotation avant de divulguer l’identité des vins présentés. SURPRENANT ! !

La dégustation proprement dite...

 

  • Afrique du Sud - Klippenkop Chardonnay 2001 - Wine of Origin Robertson - Cape Winelands :

Robe or pâle à reflets verts, nez bien présent évoluant sur de notes florales et d’agrumes (pamplemousse). Attaque souple et grasse, avec un pointe perlante. Finale acidulée tirant vers l’amertume. Sensation finale assez plate et très alcooleuse.

Note : 12,24/20

  • Australie - Willandra " Soft Press " Chardonnay 2001 - Trentham Estate - Big Rivers :

Robe or pâle à reflets verts. Bouquet exotique d’ananas, d’abricot et aussi de pomme avec une pointe herbacée. Attaque en bouche très ronde, moelleuse puis acidulée, le fruité évolue alors vers la pomme et la poire. Finale très acidulée. Vin d’une belle longueur et d’un équilibre plaisant.

Note : 13,67/20

  • Nouvelle-Zélande - Gisborne Chardonnay 2000 - Babich Wines - Henderson :

Robe or pâle à reflets verts très pronocés. Nez très expressif de fleurs, de coing, de miel. Attaque en bouche très ronde et ample, avec une pointe d’épices et de menthe. Finale élégante évoquant la noisette.

Note : 13,75/20

  • Chili - Maule Valley Chardonnay 2000 - Vinedos Terranoble :

Robe or pâle. Nez un peu quelconque où domine une note de pain grillé. Bouche plaisante et harmonieuse mais sans véritable âme, notes de carambole et finale assez minérale.

Note : 14,03/20

  • Italie - Trentino D.O.C. Chardonnay 2000 - Azienda Agricola Pojer & Sandri :

Robe or pâle. Nez s’exprimant dans un registre végétal : feuilles, herbe, citronelle, pomme golden. Présence en bouche d’une pointe de CO_ renforçant la fraîcheur et la touche acidulée. Persistant et fin.

Note : 12,87/20

  • Belgique - Haspengauwse Wijn Chardonnay Blauw 1999 - Wijnkasteel Genoels-Elderen :

Robe or pâle verdâtre. Nez boisé avec des touches de torréfaction, de pain grillé. Bouche fraîche et citronnée, manquant un peu de gras mais cependant ample et bien équilibrée. Finale longue.

Note : 14,16/20

  • Argentine - Mendoza Valley Chardonnay Reserve 1999 - Bodega Norton :

Robe or jaune, plus évoluée. Nez gras et expressif, mielleux et cependant, sensation minérale. Bouche dominée par l’alcool avec une finale pomme-citron.

Note : 14,41/20

  • France - Viré-Clessé 1998 A.O.C. - Domaine Philippe à Viré :

Robe doré soutenu, " albumineux ". Nez très expressif de miel, de coing, de pomme golden, de beurre et de raisins secs. Belle attaque en bouche, dense et équilibrée évoluant sur les fruits confits et la rhubarbe. Finale suave.

Note : 14,51/20

 

L’ordre de dégustation n’était pas tout à fait aléatoire ; il respectait le millésime, allant du vin le plus jeune vers le vin le plus vieux. Constatation : plus les vins avaient de l’âge, plus ils plaisaient. On peut donc en conclure que les vins de Chardonnay sont aptes au vieillissement. Personnellement, je crois que 5 ans de cave sont profitables aux Chardonnays pour s’exprimer au mieux. Dans les grandes années (1990 ou 1997, en Bourgogne), ils tiennent 10 années sans problèmes.

D’un avis unanime, qui ne revient pas dans les commentaires de dégustations, nous avons déclaré que les vins dits " du Nouveau Monde ", manquaient cependant singulièrement de caractères d’identification. On reconnaissait le fruit, le cépage mais on cherchait toujours la notion de terroir. Ce sont des vins technologiques issus de vignobles gigantesques d’où émergeront sans doute, dans un futur proche, des terroirs peut-être aussi grands que les terroirs français.

 

La surprise du jour est cependant le petit belge qui ne démérite pas vis-à-vis de ses voisins plus connus. Voilà un domaine où j’irai bientôt pousser mon nez et que je vous ferai découvrir par la plume.

Votre confrère, l’Echanson.

(*) : Raymond Tasset - Petit Traité d’Ampélographie © - Ed. ELEM 4020 Liège - D/1990/5629/1

Retour